Bénin

Madougou : ce que Aïvo a dit d’elle au meeting du FRD sur le mot « terrorisme »

L’investigateur 15/03/2021 à 07:25

Au cours du meeting des opposants qui s’est déroulé hier au siège du parti, Les Démocrates à Parakou, le Constitutionnaliste Joël Aïvo a fait une doléance à l’endroit du gouvernement.
Occasion pour le Professeur Joël Aïvo, d’en profiter pour démontrer son horreur du mot ‘’le terrorisme’’.

Lire aussi : Yayi  : son parti exagère à travers ses exigences, selon un député de la mouvance

Selon ses explications, le terrorisme est plutôt d’un mal qui hante le monde entier tel un fantôme et qui par surcroît, a fait de nombreuses victimes. Fort de cela, il demande aux acteurs politiques de la mouvance de ne pas instrumentaliser le terrorisme contre les opposants. « Je voudrais demander à nos adversaires de ne pas instrumentaliser le terrorisme contre leurs adversaires politique », a exhorté M. Aïvo après avoir rappelé les chiffres des victimes causées par le péril terroriste dans le monde. « Ne nous amusons pas avec le terrorisme », a-t-il insisté.

Avant de conclure que « Reckya Madougou n’est pas une terroriste. Elle n’est rentrée au pays que pour se mettre au service de son pays. Tout le monde la connaît toutes les femmes du Bénin savent ce qu’elle a fait pour elles. Elle n’est pas une terroriste ».

Lire aussi : Bénin  : Djemba a déjà une idée de la formation son futur gouvernement

Pour le professeur spécialiste de droit international, il est dangereux et inadmissible que le pouvoir essaye d’instrumentaliser un problème aussi grave que le terrorisme.
Rappelons que Réckya Madouogu, candidate recalée des Démocrates est visée par une enquête judiciaire parce qu’elle est accusée de financement du terrorisme, selon les propos du procureur Mario Mètonou de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook