Pobè : des exploitants illégaux de carrière arrêtés et gardés à vue par la brigade mobile de contrôle

Bénédicte BANKOLE 20/07/2021 à 10:17

Sous la houlette du préfet Daniel Valère Sètonnougbo, la Brigade Mobile de contrôle (BMC) des carrières d’exploitation de ressources minérales a effectué les mardi et mercredi derniers des visites inopinées sur quelques carrières de ressources minérales en exploitation dans les communes de Sakété, Adja-Ouèrè et Pobè. C’était une occasion pour réprimer les exploitants illégaux et sensibiliser d’autres sur des sites artisanaux et industriels.

A la fin de cette visite, des personnes ont été interpellées et des objets saisis. Selon l’ABP, des véhicules ont été interpellés et mis à la fourrière, des exploitants illégaux des carrières d’extradition de ressources minérales du département gardés à vue et des matériels d’exploitation ont été saisis. Il s’agit en effet des véhicules en état de chargement de sable ou d’autres camions, appartenant à des sociétés exploitant illégalement des carrières dans le département ainsi que des exploitants qui ont été interpellés et conduits au niveau des unités de police pour la suite de la procédure. Les personnes interpellées et gardées à vue seront présentées incessamment au procureur de la république près le tribunal de première instance de deuxième classe de Pobè, informe la même source.

Lire aussi : Fédération béninoise de tennis : Jean-Claude Talon plébiscité pour un nouveau mandat

Indignation et explications du préfet

Selon le préfet Daniel Sètonnougbo, on ne crée par une carrière de sable n’importe comment. ‘’On ne se lève pas pour créer une carrière d’extraction de sable, de latérite ou d’autres ressources minières. C’est un secteur réglementé par des textes au Bénin. Mais malgré ça, les gens se mettent à créer illégalement des carrières et créent d’énormes dégâts environnementaux sans même prendre le certificat d’occupation de site que délivre la mairie’’, a-t-il déclaré.

Lire aussi : Affaire Owo-Lobè : des noms cités, probable présentation de l’empereur au procureur ce lundi

Puis s’indignant de la prolifération des carrières illégales d’exploitation de sable et de latérite sur le territoire du département du Plateau, il ajoute : ‘’Des trous à des profondeurs inestimables sont laissés et constituent des dangers sur les sites d’extradition’’. A l’en croire, même les sociétés en charge de construction des routes, occasionnent également un désordre total en la matière dans le département. Elles ouvrent des carrières illégales de gauche à droite, et quand elles finissent, au lieu de restaurer l’espace, laissent de grand trous, créant ainsi d’énormes dégâts environnementaux. Il faut noter que ces ressources minérales sont le sable, la latérite, le gravier roulé, des pierres et des substances précieuses du département.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook