Bénin

Talon-Yayi-Soglo : voici ce qui fait la différence entre les leaders trois, selon Orounla

L’investigateur 4/10/2020 à 23:12

A la faveur de sa sortie médiatique dans l’émission du samedi dénommée « l’Actualité nationale aux peignes fins » sur l’Ortb, le Ministre de la communication, de la poste et Porte-parole du gouvernement, Alain Orounla a abordé l’aspect concernant l’intervention du chef de l’Etat. Patrice Talon qui selon certain aurait menacé ses prédécesseurs, Boni Yayi et Nicéphore Soglo.

Dans sa sortie, le Ministre de la communication de la poste et Porte-parole du gouvernement, Alain Orounla a fait une lecture opposée à celle de ceux qui ont pensé que le président Patrice Talon, a menacé les anciens présidents Nicéphore Soglo et Boni Yayi dans son interview. Au cours de l’entretien accordé au magazine panafricain Jeune Afrique, Patrice Talon a souhaité que ces prédécesseurs fassent preuve de retenue.

Lire aussi : Présidentielle 2021  : ce que pense Hounkpè de la séance entre la Cena et les partis

Or, selon le ministre, « on ne peut nullement, lorsqu’on est de bonne foi, voir les choses dans ce sens, lorsqu’on sait que depuis 4 ans et demi que le Président Patrice Talon est à la tête de notre pays, il n’a jamais réagi à une provocation ». Pour le porte-parole du gouvernement, le président de la République a été traité de tous les noms d’oiseau par l’un de ses prédécesseurs, mais il n’a jamais réagi. Evoquant au passage certains propos sans citer de nom tels que « bandit de Jonquet », « je vais bondir » ou encore « garçon », « garnement », « régicide », ect. Des propos peu recommandables ou à la limite insultants à l’endroit de chef de l’Etat qui d’habitude, est resté de marbre.
Pour conclure, le porte-parole du gouvernement dira que malgré tout ces qualificatifs, Patrice Talon n’a jamais dit qu’il va « sortir les siens pour combattre le reste du Bénin ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook