Bénin

Talon : voici la réponse de sa mouvance au collectif de l’opposition

L’investigateur 28/12/2020 à 08:04

A la faveur d’une sortie médiatique hier, dimanche 26 décembre 2020, des partis et mouvements de l’opposition en ont profité pour exiger de la part de la mouvance, des conditions sans lesquelles, les élections à venir ne seront pas transparentes.

Suite aux exigences de l’opposition, la mouvance n’a pas tardé à répondre au collectif. Pour ce groupe conduit par le parti proche de Boni Yayi, Les démocrates, il faut des préalables avant la tenue de l’élection présidentielle à venir.

Entre autres, ils exigent l’audit international du fichier électoral, la fin du mandat de l’actuel chef d’Etat, Patrice Talon le 05 avril prochain à minuit, le respect de la décision de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP).

Lire aussi : Judo  : un camp organisé à Porto-Novo pour faire acquérir les fondamentaux aux enfants

Mais reçu sur Frissons Radio, la mouvance par l’entremise du député Orden Alladatin estime qu’il n’y a pas péril en la demeure pour qu’une assise nationale soit convoquée. Pour l’élu de la 16ème circonscription électorale, le fichier électoral n’est pas encore caduc. « C’est le président Boni Yayi qui a mis en place cette Lépi, et ceci pour dix ans », a-t-il ajouté avant de renchérir que « quand il le faisait, l’opposition avait attiré son attention dessus, mais il a opéré un passage en force ».

Quant au respect de la décision de la CADHP, il estime qu’il s’agit d’une façon « de demander au Bénin de renier sa propre constitution ».
En gros, selon ses propos, les cris de détresse de l’opposition ne constituent guère une alerte.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook