Bénin/éducation

UAC : ce que pense le ministre Eléonore Yayi de l'affaire des 178 doctorants

L’investigateur 19/06/2020 à 21:00

Alertée sur une polémique autour des frais de laboratoire sur les réseaux sociaux, la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Eléonore Yayi, a tenu ce lundi 16 juin 2020, une séance de travail avec toutes les parties impliquées. Au terme, elle a semble-t-il, mis fin à la polémique.

Il s’était agi, au cabinet du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Eléonore Yayi, d’une délégation du rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), le directeur de l’administration et des finances et ses collaborateurs, des membres du cabinet, du secrétariat général du ministère et les représentants des bénéficiaires du programme appui aux doctorants. En effet, il apparait que les doctorants ne comprennent pas le fait que les autorités rectorales veuillent les soumettre aux règles qui n’étaient pas établies au moment où ils ont participé au programme (2012 à 2016).

Lire aussi : Covid-19 : le tribunal de Porto-Novo désinfecté pour sécuriser l’ouverture de la session criminelle

Ils n’approuvent pas non plus, la non recevabilité des pièces justificatives fournies à l’administration financière par leurs soins. Il ressort également des échanges qu’en réalité, les frais de laboratoire supposés détournés selon les doctorants, n’ont jamais été touchés par qui que ce soit. En réalité, trois différents acteurs réclament les fonds pour leurs comptes à savoir les doctorants, leurs maîtres de thèse et les responsables des laboratoires. D’où la difficulté pour le décaissement des frais de laboratoire. Après avoir pris connaissance de la situation, la ministre Eléonore Yayi a suggéré que les différents acteurs déposent leurs rapports en vue d’une relance définitive du processus pour le règlement de la situation des 178 doctorants de la promotion 2012-2016. Elle a ensuite prodigué des conseils aux jeunes docteurs pour que ces situations d’incompréhension ne soient plus étalées sur les réseaux sociaux.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook