Actualité

A Talon, Michel Alokpo fait une recommandation sur le nouveau code électoral

L’investigateur 6/07/2024 à 20:00

Les recommandations du clergé au détour d’un colloque récemment sur le code électoral sont, selon l’avis de Michel Alokpo, Secrétaire Général du Cadre de Concertation des Confessions Religieuses, très courageuses.

Elles permettront au cas où elles sont prises en compte, d’éviter des crises électorales en 2026. Leur mise en application par le Chef d’Etat, serait par ailleurs, l’antidote aux massives fraudes électorales en 2026 selon l’ancien collaborateur de Boni Yayi.
L’invité de l’émission « Grand Angle » sur Crystal News a profité de son passage pour faire à son tour, une recommandation au président de la République.

Pour le pasteur Alokpo, le chef de l’Etat, ses ministres, ses députés, doivent lire les huit recommandations que le clergé catholique a formulées à l’endroit des acteurs politiques. Une fois que c’est fait, ils pourront voir dans la mesure du possible comment apporter le changement au sein du courant politique, au sein de la classe politique pour qu’il y ait une véritable démocratie, et pour que les élections soient transparentes, inclusives, véridiques et que le peuple béninois soit épanoui.

Outre le pasteur, des voix se sont élevées pour remettre en cause ce code voté par les députés à l’Assemblée nationale. D’aucuns estiment qu’il est susceptible de générer des crises après les élections générales de 2026.
Pour l’opposition en l’occurrence son leader Boni Yayi, le code doit être révisé. Michel Alokpo, Secrétaire Général du Cadre de Concertation des Confessions Religieuses et président de l’ONG Jeunesse en mission, estime que dans le cadre des élections générales de 2026, il faut une relecture du code électoral pour des élections consensuelles.
A l’antipode de ceux qui souhaitent sa relecture, la mouvance soutient qu’il donne plus de pouvoir aux partis politiques.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook