Présidentielle 2021

Bénin : Talon ne voulait pas d’un second mandat, explique Antoine Idji Kolawolé

L’investigateur 18/01/2021 à 17:33

Membre de l’Union Progressiste (UP), Antoine Idji Kawolé s’est prononcé, lui aussi sur la déclaration de candidature de Patrice Talon pour un second mandat. C’était sur la Radio Urban Fm de Parakou.

Sur la Radio Urban Fm de Parakou, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Antoine Idji Kolawolé s’est prononcé sur la déclaration de candidature de Patrice Talon. A l’en croire, chef de l’Etat ne souhaitait pas rempiler, mais ses proches ont été obligés de l’y contraindre.

Lire aussi : Deuil  : l’ancien assistant du ministre Sacca Lafia, Bavon Hounvi a tiré sa révérence

« Ça n’a pas été facile de convaincre Patrice Talon à se porter candidat pour l’élection présidentielle d’avril prochain », a déclaré l’ancien vice-président du Mouvement Africain pour la Démocratie et le Progrès (MADEP). Attendu depuis plusieurs mois, Patrice Talon a dû profiter de la dernière journée de sa tournée nationale, ce vendredi 15 janvier 2021 pour annoncer officiellement sa candidature dans la commune d’Adjohoun. Une nouvelle accueillie avec beaucoup de joie par ses partisans.

Avant cette déclaration, il y a des mois que, des partis politiques tels que le Bloc Républicain (BR), le Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin (MOEOLE-BENIN), l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN), des têtes couronnées, et des Associations de jeunes l’appelaient à se présenter à nouveau.

Lire aussi : Deuil  : Augustin Boton, ex-coordonateur UP à Porto-Novo s’en est allé

Pour des avertis, le chef de l’Etat béninois, Patrice Talon a fait durer le suspens, rien que pour jouer sur la psychologie de ses adversaires. Mais depuis ce vendredi, les dés sont jetés. Autour de lui, on pense que la tâche ne sera pas facile. Raison pour laquelle Antoine Idji Kolawolé déclare qu’il faut se battre afin de lui octroyer un second mandat. « Nous savons que nous avons des forces sérieuses en face. Mais nous nous battrons pour une victoire transparente, éclatante et sans ambages », a déclaré l’ancien vice-président du MADEP, ex-parti du richissime homme d’affaires, Séfou Fagbohoun.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook