Bénin

Bénin : au moins, 04 faits majeurs éloignent la Fcbe des autres entités de l’opposition

Judicaël C. GBETO 25/08/2022 à 20:20

Depuis un bon moment, l’opposition a semblé perdre sa voix. Plus de déclaration, plus d’actions sur le terrain, plus rien. Elle est devenue une simple spectatrice de la bombance de la mouvance. Avant de retrouver sa verve depuis quelques temps. Et ceci, à travers quelques règlements de comptes à l’allure de purification.

Cible numero 1, la Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE). Ce parti est, selon les recoupements, isolé par les autres formations politiques de l’opposition. Chef de file de l’opposition, Paul Hounkpe et ses "Cauris nouvelles versions" n’entrent plus dans le plan du reste de l’opposition. Même si l’homme remplit les conditions indiquées par la loi portant statut de l’opposition, sa désignation comme chef de file de l’opposition n’avait pas été bien accueillie par ses pairs. L’ancien ministre de Boni Yayi et ses acolytes sont accusés de sabotage et de trouble-fête, à tort ou à raison. A à en croire Eugène Azatassou, membre fondateur du parti « les Démocrates », le président Patrice Talon avait « créé sa propre opposition pour l’accompagner à la présidentielle de 2021 et c’est dans cette même logique que M. Paul Hounkpè a été désigné ».

| Lire aussi : Houndété : le président de Les Démocrates fait une remarque sur le choix des partis bénéficiaires du financement public

Au même moment, Expérience Tèbè, président du MPL, avait, quant à lui, soulevé un problème de légitimité. « Même si Paul Hounkpè bénéficie d’une certaine légalité, nous savons tous que la légitimité n’y est pas. Qu’est-ce qui lui a permis d’être nommé chef de file de l’opposition ? Est-ce que l’opposition a réellement été aux dernières élections ? Ce sont des réponses que nous connaissons, mais pour nous, il est inutile de nous attarder sur ces questions parce qu’elles ne nous apporteront rien », avait-il déclaré. Il a ajouté que "certains partis n’étaient plus d’accord à voir la FCBE autour de la table de discussions".

| Lire aussi : Opposition à Talon : voici la condition pour qu’il y ait fusion, selon Houdété

Désormais, la FCBE et ses dirigeants sont isolés et écartés des initiatives de cohésion entre partis de l’opposition. Son processus d’obtention de récépissé d’enregistrement, sa présence au dialogue politique d’octobre 2019, sa participation aux communales de 2020, la participation du parti à l’élection présidentielle d’avril 2021, (NDLR 04 faits majeurs) et autres, sont les faits d’armes évoqués par l’opposition d’en face. Tant d’actes qui avaient déjà posé les jalons d’une méfiance. Dès lors, comment l’opposition ira-t-elle aux législatives ? En rangs serrés ou en lambeaux ?




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook