Présidentielle 2021

Bénin : le parti de Maître Adrien Houngbédji choisit Patrice comme candidat

L’investigateur 26/01/2021 à 16:27

Réunie ce mardi 26 janvier 2021, la Direction Exécutive Nationale (DEN) du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) a opéré un choix qui sera soumis aux délégués invités au prochain congrès.

De sources dignes de foi, le Parti du Renouveau Démocratique (PRD), a opté pour Patrice Talon dans le cadre des élections présidentielles. Ce choix, qui d’ailleurs n’est pas surprenant, a été décidé par la DEN qui a tenu ce jour, une réunion. C’est aussi le fruit d’un large consensus puisqu’il dénote d’une décision de la base, confient nos sources.

Lire aussi : Ceg Gbèdégbé  : plus de 10 cas de grossesses non désirées, enregistrés l’année dernière

Dans le cadre de ces élections, le PRD n’a pas voulu mettre la charrue avant les bœufs. Du coup, ce choix qui sera probablement entériné au prochain congrès, a pris du temps à être fait.

Selon les mêmes sources, s’il est vrai que certains barrons du parti peuvent en vouloir au régime du fait de l’absence de leur formation politique aux législatives d’avril 2019 et dans une certaine mesure, les communales du dimanche 17 mai 2020, il n’en demeure pas moins que l’indécision du probable candidat, Joël Aïvo, a pesé dans la balance quant à l’unanimité autour de Talon. Le Professeur, un ancien du PRD, a pu convaincre les sceptiques à opter pour le soutien de la candidature de Talon, parce que selon, les recoupements, sa position qui consiste à refuser d’aller vers les élus de la mouvance pour négocier de parrains, a refroidi ceux du PRD qui voulaient le soutenir.

Lire aussi : Bénin  : un élu communal arrêté pour avoir créé sa propre prison à domicile

Au congrès du 06 février, la proposition de la DEN sera soumise aux congressistes puis après, les délégués invités iront rendre compte à la base. Juste une formalité parce qu’avant la proposition, une concertation a été faite à la base ; ce qui a ralenti le processus du chois du candidat du parti, contrairement à 2016 où les dirigeants ont fait le choix du candidat Lionel Zinsou avant d’aller informer les militants à la base qui l’ont rejeté dans les urnes, clarifient nos sources.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer