Actualité

Bénin : le gouvernement lève la mesure d’interdiction d’exporter les produits vivriers

L’investigateur 9/10/2021 à 11:42

Réuni en Conseil des ministres, ce mercredi 06 octobre 2021, le gouvernement béninois a décidé de lever la mesure d’interdiction d’exporter les produits vivriers.

En effet, il s’agit d’une mesure prise pour contourner, avait dit le gouvernement, la cherté des produits vivriers ou des denrées de première nécessité sur le marché. A cet effet, plusieurs dispositions avaient été prises par l’Etat béninois.

Pour faire face à la cherté des produits de première nécessité, le gouvernement du président Patrice Talon a annoncé, entre autres mesures, le contrôle des exportations des produits vivriers. Et, à la faveur d’un échange avec les professionnels des médias, les directeurs de la douane d’alors et son homologue des impôts, respectivement Charles Inoussa Sacca Boco et Nicolas Yénoussi l’ont clairement fait savoir le mardi 6 juillet 2021.

| Lire aussi : Akassato : l’Ong Foyer d’Amour sensibilise sur le covid-19, offre des masques et gels hydro-alcooliques

| Lire aussi : Bénin : la Soneb justifie la coupure d’eau aux sapeurs-pompiers d’Allada et de Ouidah

« Les produits vivriers sont appelés à rester sur le territoire national afin de satisfaire la consommation intérieure«  , a commencé par rappeler l’ex-directeur général des douanes et droits indirects. « Si un opérateur économique ou un citoyen doit sortir des produits vivriers pour les vendre à l’extérieur, c’est que cette personne a obtenu une autorisation préalable«  , a indiqué le directeur général des impôts.

Ne pas comprendre cette exigence, précise-t-il, expose tout commerçant contrevenant à des amendes fiscales allant de 100 mille francs Cfa à 1 million de francs Cfa.

Ce dernier risque également, précise-t-il, des peines d’emprisonnement qui varient entre 1 et 5 ans.

Dans la même période, plus tonnes de produits vivriers avaient été saisies par la police à qui l’ordre était donné sous la direction des préfets des départements, de les vendre avant qu’un communiqué du ministre de la décentralisation, Raphaël Akotègnon ne soit rendu public pour rapporter cette décision qui consistait à vendre les produits saisis.

A la lumière de la décision concernant la levée de la mesure d’interdiction d’exporter les produits vivriers, prise en Conseil des ministres de ce mercredi, les producteurs doivent pousser un ouf de soulagement.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook