Actualités

Bénin : les transporteurs parlent à Talon après la mise en œuvre de la réforme de la TVM

L’investigateur 20/12/2023 à 11:08

Les transporteurs au Bénin expriment leur inquiétude face à la récente mesure imposant le paiement obligatoire de la Taxe sur les Véhicules à Moteur (TVM) de l’année en cours avant les contrôles techniques des véhicules.

El Hadj Rabiou Garba, président du Syndicat "Syntra-Inab", a plaidé lors d’une interview pour un report de l’application de cette mesure, soulignant que les transporteurs n’étaient pas préparés à cette exigence surprise en fin d’année.

La mesure, entrée en vigueur le 30 novembre dernier, exige désormais la quittance de la TVM de l’année en cours pour l’obtention de l’attestation du contrôle technique automobile au Centre National de Sécurité Routière (CNSR). El Hadj Rabiou Garba explique que si cette exigence avait été rappelée en début d’année 2023, elle n’aurait pas suscité autant de préoccupations au sein des transporteurs.

« C’était une surprise pour nous que c’est en fin d’année que le renouvellement de la visite technique soit assujettie au paiement de la TVM. Si on l’avait rappelé au début de l’année 2023, cela n’allait pas faire couler autant d’encre et de salive. C’est d’ailleurs ce qui suscite autant de soucis pour les transporteurs », a-t-il dit au micro de Révélation Web-TV.

Lire aussi : [Bénin : Moïse Kérékou échange avec des caciques du MPR de l’Atlantique et du Littoral)>https://www.linvestigateur.info/?Benin-Moise-Kerekou-echange-avec-des-caciques-du-MPR-de-l-Atlantique-et-du&var_mode=calcul]

Face à cette situation, M. Garba sollicite la compréhension du président Patrice Talon, appelant à un report pour permettre aux transporteurs de se préparer au paiement de la TVM de 2023 pour le début de la nouvelle année. « A travers ma personne, nous sollicitons auprès de la haute bienveillance du président Talon de bien vouloir nous comprendre pour que nous puissions nous préparer au paiement de la TVM de 2023.

Celui qui ne l’aurait pas fait au premier trimestre de 2024 pourrait être de mauvaise foi dans ce cas. C’est l’appel que nous lançons à l’endroit du premier magistrat pour que la tâche soit allégée aux transporteurs afin de nous permettre de rentrer en 2024 avec la bonne intention de payer cette taxe », a-t-il déclaré.

Il est à noter que le paiement de la TVM a également subi des modifications logistiques, étant désormais exclusivement disponible en ligne via la plateforme "tvm.impots.bj", selon les directives du directeur général des impôts, Nicolas Yenoussi. Cette transition vers les paiements en ligne ajoute une couche de complexité aux formalités fiscales des propriétaires de véhicules au Bénin.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook