Bénin

Bohicon : ballet des gamins de 8 à 10 ans face aux effets de la vente à la sauvette

L’investigateur 3/09/2020 à 10:58

Les vacances constituent la période au cours de laquelle enseignants et enseignés se délassent pour récupérer les énergies déployées durant de long moment de dur labeur, consacré aux activités pédagogiques. Dans les villes d’Abomey et de Bohicon dans le département du Zou, bien que cette période soit écourtée par le coronavirus, des apprenants en profitent quand même pour s’adonner à des activités génératrices de revenus.

C’est déjà les vacances. Un moment de répit, écourté cette fois-ci en raison des incidences de la pandémie du coronavirus sur l’année scolaire. Bien que cette période apparaisse aujourd’hui comme un intermède, certains vacanciers de Bohicon et d’Abomey n’ont pas voulu en perdre un instant. Ainsi, dans les rayons des feux tricolores en passant par les grands marchés et autres lieux d’échanges commerciales, ou de fortes affluences de ces deux villes, la ronde de ces jeunes ne manque pas d’attirer l’attention.

Lire aussi : Ouidah  : les sinistrés du Projet de construction "La Marina" à la plage, dédommagés

Avec différentes denrées alimentaires dont entre autres des gâteaux, des baguettes de pain, de l’eau en sachets communément appelée Pure Water, des yaourts et des biscuits etc…. Ou des objets ludiques ou autres accessoires de cuisine, gardés soit sur la tête ou en mains, chacun d’eux essaie de développer à sa manière, son esprit mercantile. Stéphane CODJOVI et Anne GUIDI, sont respectivement âgés de 14 et 17ans. Rencontrés à la gare routière de Bohicon, ces derniers qui s’investissent pendant ces vacances dans la vente ambulante de certains produits à usage domestique importés de la chine, ont confirmé que le temps « c’est de l’argent ». « Même si cette année, les vacances ne couvrent pas leur période habituelle, il n’est pas question de dormir sur ses lauriers en se reposant ou en se pavanant à travers la ville », ont-ils ajouté. Le mieux, c’est d’aller à la conquête de sa vie en profitant du moment, car disent-ils, « le pays de l’argent est loin » ; et déjà dans la fleur de l’âge, ce serait idéal pour eux de s’armer de courage et d’abnégation afin de pouvoir identifier de sitôt, le chemin qui peut les y amener.

Une idée partagée par leurs amis d’Abomey

Lire aussi : Mali  : l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéita victime d’un AVC

D’autres, coincés fortuitement dans le centre-ville d’Abomey, ont presque abondé dans le même sens, arguant que « les temps sont durs ». Et par conséquent, ils ont réalisé qu’il « leur est utile de vite prendre conscience d’une telle situation afin de pouvoir venir en aide à leurs parents, dans leurs efforts quotidiens de subvenir aux besoins de la petite famille ». Des propos édifiants, empreints de la bonne foi et de la volonté de ces jeunes à aller de l’avant.
Toutefois, même s’il apparaît clairement que l’initiative est louable, il n’est pas sévère de dénoncer le fait que dans cette entreprise, on découvre des tout petits âgés entre 8 et 10ans, venir gonfler l’effectif de ces jeunes vendeurs circonstanciels. Durant l’enquête, à certains endroits, leur ballet ne passe pas inaperçu. Seul ou à deux parfois même en groupe, ils font aussi le tour de ville avec leurs petites marchandises. Des âmes innocentes, lancées dans une telle aventure qui pour le moins qu’on puisse dire, n’est pas celle qui leur est conseillée.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : l’opposante à Ouattara, Danièle Boni-Claverie jette l’éponge

N’ayant aucune notion des usages et convenances du code de la route, ces gamins sont livrés à eux-mêmes ignorant les risques auxquels ils s’exposent, en cherchant parfois à se faufiler parmi les engins qui tentent de marquer un arrêt. Ce pan de la chose interpelle la conscience des géniteurs et la réaction des autorités à divers niveaux. Faire de petits jobs de vacances n’est pas mauvais en soi, mais il serait bienséant que des dispositions soient prises pour empêcher les tout petits de s’engager dans cette voie.

Par Raphael SOUHIN ZOU COLLINES




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook