Afrique

IBK : son fils ‘’séquestré’’, ses avocats écrivent à la Cndh pour dénoncer les conditions de détention

L’investigateur 23/12/2020 à 12:22

L’un des fils de l’ex-Président Ibrahim Boubacar Kéita ne serait pas en ce moment libre de ses mouvements. Ses avocats dénoncent sa « séquestration ».

Boubacar Kéita, l’un des deux fils de l’ex-président malien Ibrahim Boubacar Keïta, renversé par un putsch le 18 août serait totalement isolé dans la villa familiale.

Dans une missive adressée à la Commission Nationale des Droits de l’homme (CNDH), les avocats de Boubacar Keita affirment que depuis quatre mois, le fils de l’ancien président est totalement isolé dans la maison familiale. Les conseils demandent que cette situation cesse.

Lire aussi : Dossou  : l’avocat et ex-collaborateur de Yayi répond avec ironie à Talon

Selon eux, ses téléphones lui ont été retirés et il a été interdit de recevoir de la visite. Les avocats demandent un accompagnement de la CNDH afin que Boubacar Keïta sorte rapidement des conditions arbitraires et dégradantes qui lui sont selon eux imposées.

Toutefois, ils reconnaissent que de temps en temps il obtient la faveur des assaillants. Ce n’est qu’au retour de son père parti se soigner aux Emirates Arabes unis, qu’il aurait reçu ses téléphones et eu quelques contacts avec sa famille.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook