Bénin

Santé : par rapport à sa prétendue poursuite, le syndicaliste Adolphe Houssou se dédit

L’investigateur 1er/10/2020 à 13:09

Récemment, le syndicaliste Adolphe Houssou a alerté sur sa poursuite par le truchement d’un post qui a circulé sur les réseaux Sociaux. Mais, selon les dernières informations, il dit qu’il y a apaisement de la tension.

La situation du porte-parole du Collectif des syndicats de la santé, Adolphe Houssou est plus ou moins floue. Contrairement a ce qu’il annoncé précédemment à propos de sa vie, menacée parce qu’il a dénoncé le pouvoir en place, le syndicaliste a semble-t-il, fumé le calumet de la paix avec la partie d’en face.

Lire aussi : Bénin : Bénin, nouvelle réaction de Houndété après les informations distillées sur la toile.

« En tout cas, il y a un début de dénouement…les investigations sont toujours en cours…Aucun policier ne me poursuit, il n’y a pas de problème », a-t-il confié à Matin Libre.

Or, il y a quelques semaines, il disait ceci : « Chers camarades de lutte, la situation va de mal en pire. Suite à ma déclaration dans l’interview que m’a accordée la radio en ligne Crystal News le mardi 07 juillet 2020, le Ministre Hounkpatin a déterré la hache de guerre contre ma personne et la police serait mise à ma trousse depuis hier vendredi 10 juillet 2020. En effet, depuis le mardi après mon intervention, j’étais allé en mission syndicale dans les 4 Nord du pays. A mon retour ce jour samedi 11 juillet, j’aurais appris que la police serait venue me manquer au Ministère et aurait demandé des renseignements sur mon domicile. Renseignements qu’ils n’ont pas eus parce que la personne qu’ils ont rencontré aurait refusé de les renseigner et les a envoyés vers le Cabinet. La panique a gagné les rangs parmi les collègues qui sont informés.

Lire aussi : Actualité : Bénin, les nominations prononcées en conseil des ministres ce 30 septembre

J’ai alors reçu des alertes de ne pas rentrer chez moi. Je tiens à informer tout le peuple béninois, les agents de santé et en particulier tous les SG des différents syndicats, de cette situation que je vis. Je laisse tout dans les mains Dieu ». Une alerte qui a mis non seulement le monde syndical en émoi, mais également ses pairs, agents en service au ministère de la santé.
Certainement que la mobilisation des syndicalistes contre la poursuite dont il aurait été l’objet, a contribué à l’apaisement de la situation.

Rappelons qu’il avait écrit sur les réseaux sociaux pour dénoncer la gestion que fait le gouvernement de la pandémie du covid-19.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook