Bénin

Talon : Azannaï lui recommande de mettre fin aux arrestations pour décrisper la tension

L’investigateur 21/04/2021 à 06:25

A la faveur d’une déclaration politique, faite ce mardi 20 avril, l’ancien ministre délégué auprès du président de la République chargé de la défense nationale, Candide Azannaï invite le gouvernement à mettre fin aux arrestations et chercher la voie du dialogue, seule issue pour décrisper la tension.

Les arrestations après les violences préélectorales ne sont pas du goût du président de Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï. A travers une déclaration faite ce mardi, il recommande au président de la République Patrice Talon d’y mettre fin.
« Les intimidations, les exils, les arrestations, les prisons ne serviront à régler aucun des problèmes politiques, économiques, psycho - sociologiques, sociétaux et même diplomatiques. », a-t-il suggéré. A plus forte raison, il souhaite la voie du dialogue et l’arrêt des arrestations.

« La Résistance Nationale appelle (...) à l’arrêt des poursuites et rafles, l’annulation de toutes les décisions de justice à relents politiques, la décrispation générale du climat politique, le retour de tous les exilés, le rétablissement de l’image d’un pays pionnier de la Démocratie que fut naguère la République du Bénin. », a déclaré l’ancien député Candide Zannaï.
Au terme des manifestations préélectorales, il y a eu des arrestations de plusieurs militants et membres du parti, Les Démocrates. C’est le cas des anciens ministres Réckya Madougou, Jean Alexandre Hountondji, l’ancien directeur général Joseph Tamègnon et biend ’autres. D’autres comme l’ancienne députée Amissétou Affo Djobo ont pris la tangente .



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook