Bénin/justice

Criet : 20 ans de prison pour un comptable du ministère des enseignements secondaires

Bénédicte BANKOLE 2/07/2020 à 20:21

Au cours du 13è dossier de la 4ème session criminelle de ce mercredi 1er juillet 2020, la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet) à condamné à 20 ans de réclusion criminelle le sieur Kassimou Yacoubou Alley, ex-chef du service des Affaires financières du ministère de l’enseignement secondaire pour détournement de deniers publics. Son co-accusé Emmanuel Kouassi Sagbo Houessou quant à lui, écope de 5ans d’emprisonnement ferme.

Lire aussi : Bénin/opposition : La réaction de Soglo sur ses accointances avec le parti en gestation des mécontents Fcbe

20 ans de réclusion criminelle pour l’ex-chef du service des affaires financières du ministère de l’enseignement secondaire Kassimou Yacoubou Alley, accusé de détournement de deniers publics en 2013. Tel est le verdict prononcé par la Criet ce mercredi 1er juillet 2020 au cours du 13è dossier inscrit à la 4ème session criminelle. Le montant détourné est de 50 millions de FCFA. Ces fonds étaient destinés au paiement des primes forfaitaires d’hébergement de déplacement et de restauration des stagiaires enseignants contractuels de l’État en formation à Parakou. Son co-accusé Emmanuel Houesou écope de 5 ans d’emprisonnement ferme. Le comptable retourne en prison pour 18 ans pendant que son acolyte recouvre sa liberté, informe La Nation.
Kassimou Yacoubou Alley, au moment des faits en 2013, était chef du service des Affaires financières (Csaf) du ministère de l’Enseignement secondaire et comptable adjoint de la Cellule d’appui chargé de la mise en stage des enseignants vacataires et contractuels de l’Etat.

Lire aussi : Bénin : Galiou Soglo aux communales pour défendre les couleurs sous la bannière des FCBE, des précisions

A la barre ce mercredi, il a reconnu les faits mis à sa charge. Il dit avoir disposé seulement de 10 millions F Cfa de cet argent pour ses besoins personnels. Il déclare avoir été victime d’une escroquerie portant sur les 40 millions F CFA restants de la part d’Emmanuel Kouassi Sagbo Houessou, son co-accusé, et d’une bande de pasteurs, notamment le prophète J. B. Ces derniers lui ont pris de l’argent pour l’aider à résoudre certains problèmes spirituels auxquels il était confronté. Il dit être tourmenté à l’époque par les mauvais esprits. C’est ainsi qu’Emmanuel Kouassi Sagbo Houessou qu’il a connu entre 2010 et 2011, s’est proposé de l’aider à trouver solution à ses problèmes. Il l’a mis en contact avec un pasteur qui lui fait des prières et ingurgiter certaines substances notamment du cola, du miel et de l’eau consacrée.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook