Afrique

Supposée opposition de la France au 3ème mandat de Ouattara, intox ou réalité ?

L’investigateur 16/07/2020 à 13:57

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves LE DRIAN a été dépêché à Abidjan par le Président Emmanuel MACRON ce lundi 13 juillet. Les visages crispés observés à la sortie de leur entretien, renseignaient déjà sur le contenu du message porté par le chef de la diplomatie française au chef de l’Etat ivoirien : NON à un troisième mandat, rapporte Médiapart !

En effet, la présence de Jean-Yves LE DRIAN sur les bords de la lagune Ebrié en ce début de semaine était pour notifier au Président ivoirien que son homologue français ne soutiendra pas une nouvelle candidature venant de lui.

Lire aussi : Insécurité  : 04 présumés malfrats abattus par la police derrière le stade ce matin

A en croire le motif de la visite de LE DRIAN, on peut, sans prendre le risque de se tromper, dire que la France ne s’alignera pas derrière Ouattara pour un éventuel projet de briguer à nouveau la magistrature suprême. Depuis le décès du premier ministre Gon Coulibaly, les cartes sont rebattues et la France redoute l’éclatement d’une crise pré-électorale au cas où l’actuel locataire du Palais du plateau annonce sa candidature à la présidentielle d’octobre prochain. Visiblement inquiète de la situation qui prévaut en Guinée Conakry, pays voisin à la Côte d’Ivoire, en raison du projet de troisième mandant de Alpha Condé, la France est consciente d’un possible déclenchement de troubles graves dans ce pays et elle voudrait anticiper pour éviter que la Côte d’Ivoire ne tombe dans la même situation.

Lire aussi : Bénin : Education, Adjarra accueille le lancement officiel du Bepc dans l’Ouémé

L’autre motivation de ce refus est le souhait de ne pas subir une humiliation après qu’elle ait félicité Alassane OUATTARA le 05 mars lorsqu’il a affirmé solennellement son intention de ne pas briguer un troisième mandat. Après le décès de Amadou Gon Coulibaly (AGC), plusieurs regards étaient tournés vers Hambak l’actuel ministre de la défense pour porter la candidature du parti présidentiel. Mais force est de constater que ce dernier ne fait pas l’unanimité au sein de la galaxie Houphouétiste au pouvoir.
En effet, le ministre Hamed Bakayoko est vomi par un clan constitué par Adama BICTOGO le directeur exécutif du RHDP, Téné OUATTARA dit photocopie qui est le ministre des affaires présidentielles et frère cadet du chef de l’État et la ministre Candia CAMARA. Ces derniers considèrent Hambak comme étant trop amateur et doutent de sa capacité à être à la hauteur de la mission. Dès lors, le report pourrait être une solution afin de résoudre cette difficile équation, et c’est la solution suggérée par la France.

Selon AFRIQUE sur 7
Une information circulant sur les réseaux et attribuée à Médiapart croit savoir que « Jean-Yves Le Drian a atterri très tard (du lundi) à Abidjan pour notifier urgemment à Alassane Ouattara qu’Emmanuel Macron ne saurait valider un troisième mandat. » L’auteur présumé de cet article, Fabrice Arfi a aussitôt apporté un démenti formel à cet article.

Lire aussi : Assemblée nationale : quelle danse nous réservent les députés à la session plénière de demain ?

« Il circule ceci sur les réseaux et ailleurs en Côte d’Ivoire. Je ne sais pas si le journal a osé imprimer cela ou s’il s’agit d’un montage à ses dépens. Une chose est sûre. Je n’ai jamais déclaré quoi que ce soit de ce genre. C’est une pure manipulation. Sidérant », a réagi le journaliste d’investigations à MEDIAPART.

Une chose est sûre. La candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat ne fait pas l’unanimité sur les rives de la lagune Ébrié. Si certains appellent le Chef de l’État à rempiler pour un troisième mandat, d’autres indiquent plutôt que la Constitution ne lui donne pas cette possibilité, a ajouté le site.
Dès lors on peut se demander s’il s’agit d’une intox ? Ou est-ce que le ministre français et le président Ouattara ont effectivement discuté d’un 3ème mandat de l’ivoirien à leur dernière rencontre ? Dans tous les cas, on attend déjà que le dépôt des candidatures a été annoncé, le bout du tunnel n’est plus loin.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook