Actualité

Bénin : voici le parcours du nouveau président de la Cour suprême, Victor Adossou

L’investigateur 10/03/2021 à 18:01

Nommé en conseil des ministres de ce mercredi 10 mars 2021, le magistrat ADOSSOU Dassi Victor succèdera à Ousmane BATOKO, président sortant à la Cour suprême..

Lire aussi : France  : la délivrance des passeports à l’Ambassade du Bénin suspendue

Mais qui est ADOSSOU Dassi Victor ?

Découvrez-le via son Curriculum vitæ, son parcours, ses expériences professionnelles, son background, ses diverses distinctions, et la qualité d’homme qu’incarne ce digne fils du Mono.

ÉTAT CIVIL

NOM : ADOSSOU

PRENOMS : Victor Dassi

LIEU ET DATE DE NAISSANCE : 31 décembre 1959 à Madjrè-Dogbo (Mono)

PROFESSION : Magistrat hors hiérarchie depuis le 21
décembre 1999

NATIONALITÉ : Béninoise

SITUATION MATRIMONIALE : Marié

E-mail : vadossou2006@yahoo.fr

Lire aussi : Sénégal : enfin, Macky Sall parle depuis l’éclatement des émeutes

ÉTUDES SUPÉRIEURES

- 1979 - 1982 : Institut National des Sciences Juridiques et
Administratives (INSJA) UNB ;

- 1984 - 1986 : Ecole Nationale d’Administration (Option Magistrature) ;

- 1998 : Stage de perfectionnement à l’Ecole Nationale de
Magistrature de France (Paris) Section Internationale.

DIPLÔMES OBTENUS

- Diplôme de niveau I de l’INSJA, Option Magistrature et Carrières
Judiciaires ;

- Diplôme de sortie de l’ENA niveau II Option Magistrature.

- Certificat de stage à l’Ecole Nationale de Magistrature de France
(Paris) Section Internationale.

ETUDES SECONDAIRES

- 1971-1978 : Collège Père Aupiais Cotonou

DIPLÔMES OBTENUS

Lire aussi : Bénin  : Brice Sohou en détention provisoire, fixé sur sa date d’audience

- BEPC
- Baccalauréat Série A4
- 1978 – 1979 : Mission Patriotique, Idéologique et Militaire (Première
Promotion des Bacheliers en mission d’enseignement)

ETUDES PRIMAIRES

- 1968 – 1971 : Ecole Primaire Publique de Madjrè (DOGBO)

- 1965 - 1968 : Ecole Primaire Publique d’Agatogbo

DIPLÔMES OBTENUS

- Certificat d’Etudes Primaires Élémentaires (CEPE)
- Entrée en 6ème

VIE PROFESSIONNELLE

- Affecté à la Direction des Affaires Financières et Administratives du
Ministère de la Justice Populaire et chargé de la gestion administrative
des agents de la catégorie A.
(Note de Service (n°26/MJP/DGM/DAFA/SAA/230 du 05 mars 1983) ;

- Mis à la disposition de la Direction des Affaires Financières et Administratives du Ministère de la Justice et de Législation d’octobre 1986 à février 1988 ;

Lire aussi : Italie  : le 3ème congrès de la COGID se tiendra en mode virtuel, ce 20 mars

- Nommé au Tribunal de 1ère Instance d’Abomey en qualité de Juge d’Instruction 2ème Cabinet pour compter de février 1988 par décret n°88-59 du 15 février 1988 ;

- Nommé au Tribunal Populaire de District de Natitingou en qualité de Juge d’instruction par décret n° 38-491 du 3 décembre 1988 ;

Nommé Substitut du procureur de la République près le Tribunal de 1ère Instance d’Abomey par décret n° 90-208 du 27 août 1990 ;

- Nommé Procureur de la République près le Tribunal de 1ère Instance d’Abomey par décret n° 91-175 du 25 juillet 1991 ;

- Nommé Conseiller Technique Juridique du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation par décret n° 94-391 du 28 novembre 1994 ;

- Nommé Procureur de la République près le Tribunal de 1ère Instance
d’Abomey cumulativement avec ses fonctions de Conseiller Technique
de Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation par décret n° 95-19 du 25 janvier 1995 ;

- Mis à la disposition du Président de la Cour Suprême pour servir au Cabinet par décret n° 96-139 du 24 avril 1996 ;

Lire aussi : Cotonou  : un motocycliste écrasé par un camion devant le 3è arrondissement

- Nommé Directeur de Cabinet du Président de la Cour Suprême par ordonnance n° 96-18/PCS-CAB du 12 août 1996 ;

- Elu et Réélu Secrétaire Général de l’Association Africaine des Hautes
Juridictions Francophones (AA-HJF) dont le siège est à Cotonou depuis le 10 novembre 1998 cumulativement avec ses différentes fonctions ;

- Nommé Conseiller à la Cour Suprême par décret n° 2002-231 du 15 mai 2002 ;

- Affecté comme Conseiller à la Chambre Administrative de la Cour Suprême (Section I, Plein Contentieux) par ordonnance n° 2002- 0032/PCS/CAB du 09 juillet 2002 du Président de la Cour Suprême ;

- Nommé Secrétaire Général de la Cour Suprême par ordonnance n°2006-
011/PCS/CAB du 12 avril 2006 du Président de la Cour Suprême ;

- Nommé Président de section (Section III, contentieux des Collectivités locales) par ordonnance n° 2015-026/PCS/SG/S du 12 mai 2015 ;

- Nommé Président de la Chambre Administrative par intérim par ordonnance n° 2016-071/PCS/SG/S du 04 octobre 2016 ;

Lire aussi : Moïse Kérékou : l’ex-ambassadeur célèbre Madougou en prison, lire les détails

- Nommé Président de la Chambre Administrative de la Cour suprême par décret n°2017-195 du 29 mars 2017 ;

- Procureur général près la Haute Cour de Justice depuis le 31 août 2017 cumulativement avec les fonctions de Président de la Chambre administrative de la Cour suprême ;

- Membre de droit du Conseil Supérieur de la Magistrature.

ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES MENÉES DANS LES DOMAINES JURIDIQUE ET JUDICIAIRE

- Rapporteur du Comité Préparatoire du Forum des Etats Généraux de la Justice qui a eu lieu en Novembre 1996 à Cotonou ;

- Deuxième Rapporteur du Présidium des Etats Généraux de la Justice (Novembre 1996) ;

- Co-auteur de l’ouvrage intitulé " Plaidoyer pour le renforcement de la
capacité juridique et judiciaire au BENIN " avec Monsieur Arsène CAPO-CHICHI, alors Président de la Cour d’Appel de Cotonou (1996) ;

- Rapporteur Général du Séminaire ayant eu pour thème : Moralisation
et justice organisé par la Cellule de Moralisation de la vie publique du 04 au 05 février 2000 ;

Lire aussi : Bénin  : voici la liste des opposants les plus critiques du régime, selon Alain Orounla

- Rapporteur Général du séminaire organisé par l’Union Nationale des Magistrats du Bénin (UNAMAB) sur " La problématique de l’indépendance
du pouvoir Judiciaire au Bénin ;

- Rapporteur des comités préparatoires des différentes sessions de formations et des colloques internationaux qu’organise chaque année,
l’Association Africaine des Hautes Juridictions Francophones (AA-HJF) ;

- Membre de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) en tant que représentant de l’Union Nationale des Magistrats du Bénin (UNAMAB) ;

- Rapporteur de la Commission de relecture du Statut de la Magistrature
créée par arrêté du Garde des Sceaux, Ministre en charge de la Justice.

DÉCORATIONS

- Chevalier de l’Ordre du mérite du Bénin (Décret n°97-361 du 28 juillet 1997) ;

- Officier de l’Ordre du mérite du Bénin (Décret N°2004-513 du 14 septembre 2004) ;

- Commandeur de l’Ordre du mérite (décret n° 2015 – 385 du 09 juillet 2015)

DISTINCTIONS HONORIFIQUES

Lire aussi : Les Démocrates : l’image de la délégation au domicile de BDT enflamme la toile

- Destinataire de la lettre de félicitations n° 807/MJL/DC/DDCP/231 du 08 septembre 1993 adressée par le Garde des Sceaux, Ministre de la
Justice et de la Législation pour reconnaissance de prestations
professionnelles.

- Consacré agent modèle de la Cour Suprême au tire de l’année 2002 par lettre n° 2728/MFPTRA/DC/SGM/CTRA/SA du 26 novembre 2002 du Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative.

- Bénéficiaire de la Palme Cardinal Bernardin GANTIN des artisans de la paix, 8 mai 2016.

STAGES

- Stage à l’Ecole Nationale des Greffes de Dijon (France) sur l’administration des Juridictions (Mai - Juin 1994) ;

- Stage de perfectionnement à l’Ecole Nationale de la Magistrature de Paris (Section Internationale) janvier à juin 1998.

MISSIONS A L’ETRANGER

- Participation à divers colloques et conférences internationales sur la justice en Afrique, en Europe, au Canada et aux Etats-Unis d’Amérique.

Lire aussi : Coronavirus  : voici l’agenda du Bénin pour l’acquisition du vaccin

GRADE ACTUEL

- A1-12 pour compter du 21 décembre 1999.

VIE ASSOCIATIVE.

- Membre de l’Observatoire sur la Justice au Bénin.

- Nommé Président du Conseil d’administration du Collège Catholique d’Agatogbo-Guézin par son Excellence Monseigneur Victor AGBANOU,
évêque de Lokossa.

Je soussigné exacts les renseignements ci-dessus.
Cotonou, le 06 juin 2019.

Victor Dassi ADOSSOU




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook